FESTIVAL BD - BOURGES 2009

 

 13e EDITION 

 

3 et 4 octobre 2009
Sur le thème de « L'Amérique »

LES EXPOSITIONS

CHÂTEAU D’EAU-CHÂTEAU D’ART

«La Marie en plastique» © Futuropolis

David Prudhomme

«Rétrospective»

Du 26 septembre au 25 octobre
(sauf le lundi) de 15h à 19h (ou sur rendez-vous pour les scolaires); les 3 et 4 octobre de 10h à 19h.
L’exposition phare de BulleBerry 2009, scénarisée par «Zone Libre», est consacrée à David Prudhomme. Né en 1969, à Tours, il révèle son talent à Bourges, dès l’âge de 13 ans, pendant les cours de BD que donnent, au début des années 1980, Bernard Capo et le regretté Arno, alors Vierzonnais, dans le cadre de l’Association pour la bande dessinée du Centre (ACBD), aïeule de BulleBerry. Après un Deug scientifique, Prudhomme revient à sa passion, le dessin, via l’école BD d’Angoulême. Grâce à la série historique Ninon secrète (Editions Glénat), sur des scénarios de Patrick Cothias, il connaît rapidement la notoriété… Mais éprouve le besoin vital de se remettre en cause, de lâcher davantage son trait. Ainsi, en 2004, Décisions, sixième et dernier tome de Ninon,est-il édité dans un style graphique radicalement opposé aux cinq premiers volumes. Dans cette nouvelle voie picturale, proche de la peinture, David Prudhomme avait déjà réalisé Port Nawak, histoire loufoque signée Hautot chez Vents d’Ouest (1999), et L’Oisiveraie (Editions Le Rideau d’arbres). Avec Etienne Davodeau, Prudhomme a adapté, fin 2004, le roman onirique de Georges Brassens paru en 1953, La Tour des miracles (Editions Delcourt). Plus récemment, il a publié les deux parties de La Marie en plastique (Editions Futuropolis), sur un récit de son ami et complice, Pascal Rabaté.

 

PALAIS JACQUES CŒUR

«O’boys» © Dargaud

Steve Cuzor

«O’boys»

Les 3 et 4 octobre, de 9h30 à 12h15 et de 14h00 à 17h15.
Steve Cuzor est né le 21 janvier 1971, à Rennes, mais il passe son enfance à Montargis (Loiret). Suite à un grave accident, il est hospitalisé à Paris, pendant un an, à La Salpetrière. Il entre ensuite aux Arts-Appliqués et passe alors sa vie entre Paris et le Texas, où il participe à des compétitions de rodéo. Depuis 1995, il travaille comme illustrateur dans la presse, l'édition et la publicité. Passionné de bande dessinée, il débute en 1999 dans ce métier avec la série en quatre tomes, Black Jack (Editions Casterman), assurant scénario et graphisme de cette saga racontant l'histoire de quatre mômes dans le New York de la prohibition. En 2006, a paru Histoire d’Elias Cohen (Editions Dupuis), troisième mouvement de la série «Quintett», écrite par Frank Giroud: Cuzor y dessine, avec maestria, les destins croisés de quatre personnes prises dans la tourmente de la Première Guerre mondiale et stationnées sur une base aérienne de Macédoine, en 1916. C’est en 2009 qu’est sorti chez Dargaud le premier tome de sa nouvelle série O’boys, périple de deux jeunes désoeuvrés dans l’Amérique des années 1930. Ce sont essentiellement des planches originales tirées de cet album qui seront exposées pour BulleBerry.

 

OFFICE DE TOURISME

«Black Op» © Dargaud

Hugues Labiano

«Black Op»

Les 3 et 4 octobre, de 10h à 18h.
Né à Bayonne, le 1er janvier 1963, l’auteur de l’affiche de «BulleBerry 2005»se tourne vers la BD après son bac arts plastiques, participant aux fanzines «PLG» et «Sapristi!», tout en signant quelques planches dans «Vécu» et «Circus». En 1988, Labiano fait la rencontre déterminante de Pierre Christinet Jean-Claude Mézières avec qui il entreprend «Canal Choc», série collective – avec Chapelle et Aymond–éditée par Les Humanoïdes Associés à partir de 1990. En 1992, il débute sa première grande série réaliste sur des scénarios de Gani Jakupi, Matador (trois tomes aux Editions Glénat). Son dessin élégant fait merveille, en 1997, dans la saga explorant l’Amérique des années 1930 et écrite par Jean Dufaux, Dixie Road (quatre albums publiés chez Dargaud), puis dans la collection «Signé» des Editions Le Lombard pour lesquelles il dessine le diptyque MisterGeorge, thriller scénarisé par Rodolphe et Le tendre. Depuis 2005, Hugues Labiano a publié les cinq premiers volets de Black Op (Editions Dargaud), série écrite par Stephen Desberg (Le Scorpion, IRS). En connaisseur des ambiances américaines, le Bayonnais y développe son goût pour la politique extérieure, dans le sillage des services de la CIA impliqués dans des coups tordus depuis les années 1960…

 

PARVIS DES METIERS

«Les 6 cygnes» © Delcourt

Johanna

«Les 6 cygnes»

Les 3 et 4 octobre, de 10h à 18h.
Johanna Schipper est née en 1967 à Taïwan. Elle arrive en France en 1972 et part à Angoulême après son baccalauréat pour étudier la BD à l'École Supérieure de l'Image. Par la suite, elle devient tour à tour coloriste pour Moynot ou Boudjellal, puis commissaire d'expositions pour l'étranger sur la bande dessinée francophone pour le compte de l'Association Française d'Action Artistique (AFAA) du Ministère des Affaires étrangères. L'exposition «Ils rêvent le monde» a voyagé dans plus de 50 pays depuis 1999. Depuis 1999, elle assiste Gérald Gorridge dans la formation de jeunes auteurs vietnamiens dans le cadre des Master-classes de bande dessinée au Vietnam, dont la dernière édition s'est déroulée en avril 2001. De 1993 à 2000, elle publie des récits courts et des illustrations pour des albums pour enfants ou des fanzines. Les Phosfées, Les 6 cygnes et Née quelques part, sont quelques uns de ses albums parus entre 2000 et 2004. Début 2008, Johanna reçoit le premier prix Artémisia de la bande dessinée féminine pour son deuxième récit autobiographique, qui se déroule chez les chamans shuars d’Amazonie équatorienne : Nos âmes sauvages.Texte sources © Delcourt et © Bedeo.

 

SALLE DU DUC JEAN

«Airborne 44» © Casterman

Philippe Jarbinet

«Airborne»

Les 3 et 4 octobre, de 10h à 18h.
Né à Liège en 1965, il a obtenu son diplôme en Illustration / Bande Dessinée en 1987 à l'Institut Saint Luc de Liège. En 1989, il est contacté par Guy Leblanc, alors directeur des éditions Blanco, en vue de travailler avec le dessinateur Franz devenu scénariste pour la circonstance. En 1992, il sort le premier tome d'une série intitulée Sandy Eastern. Trois semaines avant l'impression du tome 2, les éditions Blanco disparaissent, laissant cet album dans ses cartons. Devenu scénariste à son tour, Philippe propose une nouvelle série aux Editions Glénat, sous le titre de Mémoire de Cendres. A ce jour, elle compte dix tomes. Chez Glénat, il collabore également à une série intitulée Une Folie Très Ordinaire, sur scénario de Godard, avec d'autres dessinateurs. Depuis 1990, il est aussi professeur de bande dessinée -scénario et dessin -, illustration, croquis d'après nature et techniques couleurs à l'Académie des Beaux-Arts de Spa, en Belgique. De 2003 à2006, il publie les aventures de Sam Bracken (3 tomes à ce jour). Une sélection de planches originales en couleur directes d’Airborne 44, (Editions Casterman), aventure se déroulant dans les Ardennes pendant la seconde guerre mondiale, (les deux tomes sortent simultanément en septembre 2009), font l’objet de cette exposition.
En partenariat avec la Caisse d’Epargne

 

CAISSE D’EPARGNE

«Aven» © Vents d’Ouest

Laurent Astier

Caisse d’Epargne - Agence Pelvoysin
Du 22 septembre au 09 octobre, aux horaires d’ouverture de l’agence.
Une sélection de planches originales de l’auteur de l’affiche 2009, sera exposée dans l’agence Pelvoysin de notre partenaire, la Caisse d’Epargne. Ces planches sont extraites de Cirk, Gong, Aven et Paroles d’illettrisme, les premières séries de Laurent Astier.

 

CAISSE D’EPARGNE

«Les Misérables» © Adonis

Bernard Capo et Daniel Bardet

Bernard Capo

Daniel Bardet

«Les Misérables»

Caisse d’Epargne - Agence République
Du 22 septembre au 09 octobre, aux horaires d’ouverture de l’agence.
Né à Bourges le 1er juin 1950, Bernard Capo vit à Saint-Martin-d’Auxigny. Cofondateur du festival berruyer, il débute dans le métier grâce à sa série Loïc Francoeur (six albums aux Editions du Lombard) dont le premier épisode, Le Roi de Coeur, paraît en 1988. Le succès de cette série fait abandonner à Capo – pour quelques années seulement –son autre passion : écrire des chansons et les interpréter sur scène, en s’accompagnant à la guitare. Multipliant albums, ouvrages didactiques – Les Grandes Heures de Bourges, Le Rendez-vous de Noirlac, Les Marchés de France, etc.– et interventions auprès des scolaires à qui il dévoile les secrets de la bande dessinée, Capo est également le dessinateur de la série Les Teutoniques, scénarisée par Rodolphe. Tombelaine, série historique en cinq volumes, écrite par Gilles Chaillet et éditée chez Casterman, a connu un beau succès. Capo y a développé son goût pour l’histoire et son trait classique, dans la lignée des auteurs qu’il avait découverts, enfant, en lisant le journal Tintin. Il travaille depuis 2007, avec Daniel Bardet, à une monumentale adaptation BD des Misérables, de Victor Hugo, tout en participant à des concerts en faveur de Solhimal, association soutenant des actions au profit d'enfants himalayens.

 

HOTEL DE VILLE

«Bulles d’élèves»

Les 3 et 4 octobre, de 10h à 18h.
Les élèves du Cher des écoles primaires et maternelles, des collèges et des lycées ont «planché» une fois encore sur le thème du festival, cette année: «L’Amérique». Leurs réalisations sont présentées à la mairie de Bourges pendant le week-end du festival et les meilleures réalisations seront récompensées lors de la remise des prix.
Attention talents!
- Remise des prix du concours scolaire à la mairie de Bourges à 11h30.
- Jury concours jeunes : le 24 septembre à 18h30 au CDDP

«Les Secrets Les révélés de Noirlac»

Travaux réalisés par les élèves du collège de La Guerche avec Bernard Capo.

 
ACCUEIL
L’ASSOCIATION
CONTACTS
20.03.20 --- www.bulleberry.com / bulle.berry@wanadoo.fr / © 2003 / Tous droits de reproduction réservés aux auteurs et à leurs ayant droit